Arbitrage

Règlement d'arbitrage

Pour être un bon judoka, il faut connaitre les règles de l'arbitrage du Judo.

En effet, savoir si la projection que l'on vient d'accomplir (ou de subir) peut nous apporter la victoire (ou la défaite) ; connaître les gestes à ne pas faire, les attitudes à avoir pour ne pas se faire sanctionner sont essentiels à qui veut pratiquer le Judo.

La scénographie qui suit va vous permettre de mieux comprendre les règles d'arbitrage au judo.

Il faut lire par ligne les 

L’arbitre doit accompagner ses diverses annonces des gestes suivants ; maintenus 2 ou 3 secondes :L’arbitre doit maintenir suffisamment longtemps son geste afin de s’assurer que son annonce a bien été vue des juges et des commissaires sportifs, en prenant soin de ne pas perdre de vue les combattants.

Pour débuter le combat l'arbitre annonce  Hadjimé: mettre les bras le long du corps, jambes jointes et d'une voie forte et claire annoncer Hadjimé. 



La victoire est obtenue en faisant tomber l’adversaire sur le dos avec force, vitesse et contrôle. L'arbitre annonce alors Ippon: lever un bras tendu au-dessus de la tête, paume de la main vers l’avant

Le Ippon est suivi de l'annonce deSorémadé.


Lorsque l’adversaire est projeter sur le flan l'avantage obtenu est Yuko:  lever  un  bras  avec  un  angle  de  45  degrés  de  côté, paume de la main vers le bas. Le cumule deYuko n’équivalent pas à un avantage supérieur Ippon ou Waza-ari.

 




Pour annuler une opinion déjà exprimée: répéter d’une main le geste de l’évaluation erronée tout en levant l’autre main devant soi au dessus de la tête et en l’agitant de droite à gauche deux ou trois fois.

L’annulation d’une valeur exprimée doit se faire sans annonce. La nouvelle valeur, s’il y a lieu, est annoncée.



En annonçant Hantei l’arbitre devra exprimer son opinion en levant le bras droit ou gauche. La levée des drapeaux doit s’effectuer simultanément par l’arbitre et les juges. Le geste de Hantei s’applique lorsqu’il y a égalité à la fin du temps du combat.



Il peut alors, une fois vérification faite relancer le combat dans la même position ou il s'était arrêter en prononçant Yoshi: Exercer une pression sur les  deux combattants avec la paume des mains.



Attribution de pénalité (Shido,Hansoku-make) : pointer l’index (poing fermé) en direction du combattant. Si les deux combattants doivent être pénalisés en même temps, chaque pénalité sera attribuée individuellement (l’index gauche en direction du combattant à sa gauche et l’index droit en direction du combattant à sa droite).



Attitude défensive exagérée: tendre les bras à la hauteur des épaules poings fermés.


Après avoir fait un geste officiel, l’arbitre peut indiquer la marque au sol (rouge ou blanche) pour indiquer le combattant qui a obtenu l’avantage ou la pénalité.




 

b) Juges




Position normale du juge






Juge en position debout: en cas d’avis contraire des deux juges, ils se lèvent et celui le mieux placé «visuellement» attire l’attention de l’arbitre, ceci est valable dans toutes les situations jugées nécessaires au bon déroulement du combat.


Hantei: à l’annonce de Hantei par  l’arbitre, les juges doivent tenir le drapeau rouge dans la main droite et le drapeau blanc dans la main gauche 

 


 


 



Pour arrêter temporairement le combat l'arbitre dit Matte: lever un bras à l’horizontale en direction du chronométreur, paume de la main dirigée vers celui-ci (doigts  joints vers le haut).


Si un des critères maquent à l'attribution duIppon l'arbitre donne alors un  Waza-ari : tendre un bras à  l’horizontale de côté à la  hauteur de l’épaule, paume de la main vers le bas. 
Le Waza-ari ne donne pas la victoire !

On peut également obtenir un Ippon  en immobilisant sont adversaire au sol sur le dos 25 secondes. L'arbitre valide alors le début d'immobilisation par Osaekomi: tendre le bras en direction des combattants  avec la paume de la main dirigée vers le bas tout en s’inclinant vers eux et en leur faisant face.


Pour indiquer le vainqueur d’un combat: l’arbitre reprendra sa position du début de combat, avancera d’un pas (pied gauche) tendra un bras au-dessus de l’épaule en direction du combattant vainqueur , main ouverte, paume vers l’intérieur., puis effectuera un pas en arrière (pied droit).
 

On peut dans certains cas donné une égalité  par Hikiwake:  tendre  le  bras  vers  le  haut,  main  ouverte  (pouce vers le  haut), l’abaisser  à  l’horizontal  devant soi et  maintenir quelques instants. Le geste de Hikiwake s’applique uniquement aux compétitions par équipes et en poules.



Pour signifier au(x) combattant(s) de rajuster le Judogi: croiser la main gauche sur la droite au niveau de la ceinture, paumes vers l’intérieur.

Non combativité: faire  tourner les avant-bras vers l’avant  au niveau de la poitrine puis, pointer l’index en direction du combattant.


Non valable: pour ne pas valider une action, lever une  main devant soi au-dessus de la tête et en l’agitant de droite à gauche deux ou trois fois.
Dans le cas d’un arrêt prolongé du combat, l’arbitre indique au(x) combattant(s) qu’il(s) doit(vent) reprendre leur place.









Le juge exprime son opinion lorsqu’elle diffère de celle de l’arbitre par le geste approprié (exemple ici du Ippon). 


Action à l’intérieur (Jonai): pour  indiquer qu’il estime qu’une action  en bordure est valable , le  juge doit  lever une main en haut de son épaule puis abaisser son bras tendu (main ouverte, pouce vers le haut, doigts joints) verticalement au-dessus de la démarcation entre la sur face de combat et la surface de sécurité tout en maintenant ce geste un instant.



et doivent lever simultanément, au-dessus de leur tête, le drapeau afin d’indiquer le combattant qu’ils considèrent devoir mériter la décision.


Pour terminer le combat l'arbitre annonce Sorémadé mettre les bras le long du corps, jambes jointes et d'une voie forte et claire annoncer Sorémadé.



Le cumule de deux 
Waza-ari équivalent à un Ippon et donnent la victoireL'annonce est alors 
Waza-ari-awasete-ippon: tout  d’abord  geste  de Waza-ari suivi du geste de Ippon.



Si l'immobilisation ne va pas à son terme il y a alors  Toketa:  tendre un  bras vers l’avant et  l’agiter rapidement de gauche  à droite deux  ou trois  fois  tout en s’inclinant  vers  les combattants. On peut alors suivant la durée d'immobilisation marquer des avantages; Waza-ari ou Yuko.

Anthony DUPUY est devenu membre plus de 2 ans
Finale du Challenge TSPORT et 9 autres plus de 3 ans
Accès Dojo et 2 autres plus de 3 ans
Nouvelle page et Nouvelle page plus de 3 ans
Suivez-nous en temps réel ! plus de 3 ans
Alice RENAUT est devenu membre plus de 3 ans
Challenge de Verquin : nouvelles photos plus de 3 ans
Challenge de Verquin et 2 autres plus de 3 ans
2ème Dan Xavier : nouvelles photos plus de 3 ans
Demi-finale Juniors à Amiens : nouvelles photos plus de 3 ans
Stage de Pâques Journée 1 : nouvelles photos plus de 3 ans
Stage de Pâques Journée 1 et Challenge de Tsukuri plus de 3 ans
Challenge de Tsukuri : nouvelles photos plus de 3 ans
Demi-finale Juniors à Paris : nouvelles photos plus de 3 ans
Demi-finale Juniors à Paris plus de 3 ans

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 4 Dirigeants
  • 6 Judokas
  • 14 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU